Nos projets

Introduction

Nous présentons dans cette section les projets à finaliser dans les prochaines années.

Les projets présentés ont déjà été beaucoup travaillés. Chaque projet nécessite un réel travail de recherche, bibliographique et historique, la recherche de l’appartenance de l’œuvre, les possibilités techniques de réparation, le coût, la possibilité ou non de faire appel à d’autres sources de financement…

Par exemple, la céramique d’Henri Rapin du pont de Sèvres appartient à la RATP qui a un partenariat avec la cité de la céramique… notre rôle devient difficile puisque la RATP a ses propres programmes de restauration de ses œuvres patrimoniales et, sur la station du pont de Sèvres, il faut attendre la fin de la jonction avec la station de la ligne 15 du Grand Paris.

La restauration de la fontaine du sculpteur Gustave Crauk peut-être relativement simple à exécuter mais les travaux s’insèrent dans un ensemble de travaux et obligent donc d’attendre.

La restauration proprement dite de la fontaine d’amour de Stephan Buxin est simple pour la remise en état du bronze mais il faut revoir tout le système hydraulique, qui passe par le parking d’une résidence!!!

La remise en état du jardin Albert Kahn du CIEP (FEI) est un projet complexe, onéreux, impliquant les propriétaires (le ministère de l’Education Nationale). Un travail conséquent a été réalisé mais la réalisation sera longue. De plus, si un jardin remarquable est retenu, cela implique des ouvertures au public dans un lieu privé!!!

Enfin un projet important reste à réaliser

Création d’un annuaire des œuvres patrimoniales de Sèvres.
Cet annuaire, qui tendra à l’exhaustivité, répertoriera les œuvres patrimoniales de Sèvres, visibles par le public (ce qui exclut les œuvres en mains privées existant à l’intérieur des propriétés non accessibles au public).

Ce travail de longue haleine, dont le coût devrait être très faible car faisant appel au bénévolat des sévriens et des sévriennes, sera entrepris en 2021-2022.

Nos projets